Jok´air – L’etrangere | A COLORS SHOW
63 Comments


From our first date, her accent drove me crazy She was pretty and insecure, and I noticed it… From our first date, when her accent drove me crazy Now I am close to the internment whenever she repeats : “I love you, I love you” She’s not like my ex girlfriends, she came in France to study I try to know her better, but I understand her language (editor’s note : pun with tongue) only when she sucks me She’s not like my ex girlfriends, she came in France to study I try to know her better, but I understand her language only when she sucks me This is a story of a foreign girl with an immigrant’s son In a world where racism still exists, it’s getting worse day by day Everything is shitty around us, and we don’t even care We went over the boundaries of fears and prejudices She knows the nigga comes from the hood, that he’s avoiding poverty like the plague He makes money with his music She likes it but doesn’t understand my lines I know her daddy is rich, he pays for her studies, and for her small flat in the south of Paris And her pocket money that she spends on C From our first date, her accent drove me crazy She was pretty and insecure, and I saw her… From our first date, when her accent drove me crazy Now I am close to the internment whenever she repeats : “I love you, I love you” She’s not like my ex girlfriends, she came in France to study I try to know her better, but I understand her language only when she sucks me She’s not like my ex girlfriends, she came in France to study I try to know her better, but I understand her language only when she sucks me Our differences link us together, but let’s not talk about religion Let’s not talk about politics, let’s avoid division Not the same skin color nor the same education We understand each other without saying anything, no need to write any song That’s just about tongue (editor’s note : pun with language), her tongue on my tongue My tongue on her (yah), her tongue on my (yah) We’re creating our own language like a gang, international is the band Whe she opens her mouth I’ve a boner, yah From our first date, her accent drove me crazy She was pretty and not insecure, and I saw her… From our first date, when her accent makes me crazy Now I am close to the internment whenever she repeats : “I love you, I love you” She’s not like my ex’s, she came in France to study I try to know her better, but I understand her language only when she sucks me She’s not like my ex’s, she came in France to study I try to know her better, but I understand her language only when she sucks me I love you (editor’s note : “I love you” said in several languages) From our first date, her accent drove me crazy She was pretty and insecure, and I saw her… From our first date, her accent drove me crazy She was pretty and insecure, and I saw her… From our first date, her accent drove me crazy She was pretty and insecure, and I saw her… From our first date, her accent…

63 thoughts on “Jok´air – L’etrangere | A COLORS SHOW

  1. I love you
    ouhibouka ouhibouka
    Mwen renmen ou
    Ich liebe dich
    Te quiero
    Wo ai ni
    Sigma gapo
    Et eu te amo
    Ya tebya lyublyu
    Et io amo
    Nalingi yo
    Seni seviyorum
    Te iubesc
    Na moula
    Ik hou van je
    M'bi fê
    Je t'aime

  2. J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    Jeu de mots sur le sens du mot langue.

    La jolie “étrangère” ne parle pas ou que peu le français. De ce fait, le Big Daddy a du mal à comprendre ce qu'elle dit quand les deux discutent, celle-ci s'exprimant probablement dans sa langue natale.

    Néanmoins, sa langue, l'organe, fait qu'ils se comprennent sans même parler pendant une fellation.

  3. Aaarrrggghhh en créole Haïtien faut arrêter d'écorcher la prononciation '' mwen renmenw ou '' avec la liaison et pas '' mwen renmin lou '' 😂😭

  4. Yo
    Yeah
    Dès l'premier rendez-vous,
    Son p'tit accent m'a rendu fou
    Elle était belle,
    Et peu sûr d'elle,
    Et je l'ai vu dès l'premier rendez-vous,
    Tant son accent m'a rendu fou
    Maintenant,
    J'frôle l'internement
    À chaque fois qu'elle me répète:
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Elle est différente de mes ex
    Elle est v'nue en France pour ses études
    J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    Elle est différente de mes ex
    Elle est v'nue en France pour ses études
    J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    C'est l'histoire d'une étrangère,
    Avec un fils d'immigré,
    Dans un monde où le racisme est
    Chaque jour, il ne cesse d'empirer
    Autour de nous, c'est la merde
    On en a rien à cirer,
    On a dépassé les frontières
    Des craintes et des préjugés
    Elle sait que le négro vient d'la tess,
    Qu'il fuit la hass comme la peste
    C'est grâce à la zik qu'il encaisse
    Elle kiffe mais n'comprend pas mes textes
    Je sais que son père a des thunes,
    C'est lui qui finance ses études,
    Son p'tit appart' à Paris Sud,
    L'argent d'poche qu'elle claque dans la pure
    Dès l'premier rendez-vous,
    Son p'tit accent m'a rendu fou
    Elle était belle,
    Et peu sûr d'elle,
    Et je l'ai vu dès l'premier rendez-vous,
    Tant son accent m'a rendu fou
    Maintenant,
    J'frôle l'internement
    À chaque fois qu'elle me répète:
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Elle est différente de mes ex
    Elle est v'nue en France pour ses études
    J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    Elle est différente de mes ex
    Elle est v'nue en France pour ses études
    J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    Nos différences nous attirent
    Mais n'parlons pas d'religion,
    Parlons pas d'politique,
    Évitons la division
    Pas la même couleur de peau,
    Ni la même éducation,
    On s'comprend sans dire un mot,
    Pas besoin d'écrire de chanson
    Ce n'est qu'une histoire de langues
    Sa langue sur ma langue,
    Ma langue sur sa ya
    Sa langue sur ma ya
    On crée notre propre langage comme un gang
    Internationale est la bande
    Quand elle ouvre la bouche, je bande
    Yo
    Dès l'premier rendez-vous,
    Son p'tit accent m'a rendu fou
    Elle était belle,
    Et peu sûr d'elle,
    Et je l'ai vu dès l'premier rendez-vous,
    Tant son accent m'a rendu fou
    Maintenant,
    J'frôle l'internement
    À chaque fois qu'elle me répète:
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Je t'aime, je t'aime
    Elle est différente de mes ex
    Elle est v'nue en France pour ses études
    J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    Elle est différente de mes ex
    Elle est v'nue en France pour ses études
    J'essaie d'apprendre à la connaître
    Mais j'comprends sa langue que quand elle suce
    I love you,
    Ahbik ahbik,
    Mwen renmen ou,
    Ich liebe dich,
    Te quiero,
    Wo ai ni,
    S 'agapó,
    Te amo,
    Ya tibya loublyou,
    Eu te amo,
    Na lingui yo,
    Seni seviyorum,
    Te iubesc,
    Na moula,
    Kocham cie,
    M'bi fè,
    Je t'aime
    Dès l'premier rendez-vous,
    Son p'tit accent m'a rendu fou (Son p'tit accent m'a rendu fou)
    Elle était belle,
    Et peu sûre d'elle,
    Et je l'ai vu dès l'premier rendez-vous,
    Son p'tit accent m'a rendu fou (Son p'tit accent m'a rendu fou)
    Elle était belle,
    Et peu sûre d'elle,
    Et je l'ai vu dès l'premier rendez-vous,
    Son p'tit accent m'a rendu fou
    Elle était belle,
    Et peu sûre d'elle,
    Et je l'ai vu dès l'premier rendez-vous,
    Tant son accent m'a rendu fou
    Maintenant,
    J'frôle l'internement,
    À chaque fois qu'elle me répète…

  5. Je kiff la chanson juste que je peux pas écouter cette chanson avec mes parent par peur de mourir jeune se serai bien une chanson plus "mignonne " 😂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *